P1260507Très récemment, j'ai accompagné au cimetière juif de Fès un ami photographe français venu de Strasbourg afin de réaliser un reportage photo sur les manifestations du sacré dans la cité idrisside. Ce photographe a été surpris par l'étendue de ce cimetière. Pour ce qui me concerne, j'ai été agréablement rassuré par l'état de conservation de l'ensemble des tombes. Au moment de notre visite, il y avait plusieurs employés qui s'occupaient de l'entretien dans différentes ailes et allées du cimetière. Certains étaient en train d'extirper les "mauvaises" herbes  et d'autres manipulaient les pinceaux afin de chauler les tombes.

La lumière, photographiquement parlant, n'était pas idéale. Cependant, les vieux oliviers offraient leurs ombres généreuses. Les rosiers, les lauriers roses, les grenadiers  et les jacarandas étaient en fleurs!

Seule petite ombre au tableau, certains médaillons qui contiennent la photo de la personne défunte ont subi quelques actes de vandalisme...

De nos jours, la population juive fassie est très fortement réduite. Et  à très court terme, comme disait Edmond Amran El Maleh dans son Parcours immobile (1980, page 6, édition François Maspéro): "Plus aucun juif ne mourra dans cette blancheur. Plus aucun ne naîtra dans la gloire de cette lumière"...

P1260484

Cliquez sur chaque image pour la voir en plus grand

P1260490

P1260486 P1260488 P1260496

P1260487

P1260494

P1260493 P1260492 P1260491

P1260513

P1260512


P1260495 P1260496 P1260497

P1260498 P1260520 P1260526

P1260508

P1260510 P1260505 P1260506

P1260522

P1260518 P1260524 P1260525

P1260489

P1260499

P1260502 P1260515 P1260517

P1260501 P1260521 P1260516

P1260529

P1260531

P1260528P1260527Ce cimetière juif, véritable patrimone de la cité idrisside, domine la route -une belle voie agrémentée de part et d'autre de magnifiques jacarandas- qui descend vers Bab Ftouh ou bifurque à gauche pour rejoindre Batha. Le visiteur étranger qui a connu la ville et ce cimetière sera surpris par l'étendue des changements qui ont affecté cette portion du paysage fassi. En effet, des infrastructures hôtelières, de grandes surfaces commerciales ainsi qu'une grande porte monumentale ont été récemment érigées le long de ces artères. On n'arrête pas le progrès et le béton!