Cette montagne a son double dans mon cœur. 

Je m'adosse à son ombre,

je recueille dans mes mains son silence

afin qu'il gagne en moi et hors de moi,

qu'il s'étende, qu'il apaise et purifie.

 Me voici vêtu d'elle comme d'un manteau.

 Mais plus puissante, dirait-on, que les montagnes

et toute lame blanche sortie de leur forge,

la frêle clef du sourire.

Philippe Jaccottet (1983) Pensées sous les nuages, Gallimard.

zalagh-P1220055

Cliquez sur l'image pour faire de l'excès de Zalagh