20 février 2008

Les passages du temps

Posté par Aycha Baitaite à 12:47 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

14 février 2008

THE END...

Fès. Cinéma Boujloud. A l'affiche de cette semaine : rien. A l'affiche de la semaine prochaine rien non plus. Ce cinéma populaire qui a nourri l'imaginaire de plusieurs générations de fassis et bien mort. Définitivement mort. On achève bien les cinémas aussi...
Posté par Aycha Baitaite à 16:11 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
12 février 2008

Les ruelles d'enfance

Quel malheur a fait sa demeure Dans les ruelles d’enfance ? Le soleil quitte la ville Emportant les terrasses vers les sables Les traverses se superposent Entre les mains des artisans Des mains pleines de couleurs, Rongées par le bruit et la rouille. Les murs se poussent Le ciel s’éloigne Fès a sommeil Elle dort pour ne plus panser ses blessures. (Tahar Benjelloun)
Posté par Aycha Baitaite à 17:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 janvier 2008

Esprit de Fès! Es-tu là ?

Attenant à chaque bain publique traditionnel, on trouve le "fernatchi" (le mot est probablement issu de l'italien) qui a pour charge de chauffer l'eau du bain. Pour cela, il fait feu de tous bois en brûlant des chargements entiers de sciures issues des scieries. La médina de Fès compte encore plusieurs fernatchis toujours en activité. C'est également au fernatchi que l'on confie la cuisson de la "tangia" délicieuse recette de cuisine marocaine (qui nécessite une nuit de cuisson au four !)
Posté par Aycha Baitaite à 22:31 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
27 janvier 2008

Fontaine tue

Fès, Livre des livres Manuscrit enfoui Oublié Sous les dalles d’une demeure interdite Chaque syllabe est un conte Troué par les rats Chaque maison est une fable Illisible Une porte sur l’obscur Des syllabes tombent en poussière Des pierres enceintes crachent des souvenirs L’humidité leur a rendu l’âme Images embellies Les hommes passent et piétinent le temps Ils ne savent pas ce qu’ils font Fès est dans les mots Ruelles trahies, vendues par les enfants de l’erreur. Poème... [Lire la suite]
Posté par Aycha Baitaite à 03:34 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
25 janvier 2008

ANNONCE DU FESTIVAL MUSICAL

Pour vous renseigner sur le programme de cette manifestation, cliquez ici
Posté par Aycha Baitaite à 23:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

22 janvier 2008

A l'aune du temps

A fès, pas loin de la fameuse porte bleue qui donne accès à la médina, se trouve "Bâb el mahrouq" (littéralement la porte du brulé) : porte monumentale construite en pisé en 1214. Appelée à l'origine la porte de la justice, elle aurait endossé son nom actuel à la suite de la mort sur le bûcher dressé sous ses voûtes du chef berbère El Obeïdi qui menait à l'époque une révolte à la tête de la tribu des Ghomara.La première photo a été prise en 1880 : La deuxième photo est prise récemment et plus exactement le 13 janvier... [Lire la suite]
Posté par Aycha Baitaite à 21:11 - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 janvier 2008

Mc Donald'Fez

Donnant sur la place communément appelée "La Fiat" (en référence  non pas à la célèbre voiture italienne mais au marquis de La Fayette qui fut aussi général dans l'armée américaine du temps de George Washington) l'enseigne du Mc Donald's trône comme un cheveu sur la soupe! Fès, la capitale prétendument spirituelle du royaume est réputée pour le raffinement de son art culinaire. Et au chapitre "cuisine", les fassis ont de quoi s'enorgueillir ! Mais quand on voit l'engouement des jeunes et des familles de tous... [Lire la suite]
Posté par Aycha Baitaite à 16:52 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
19 janvier 2008

TRIPTYQUE

Le 12 eme salon national de la photographie était consacré à la poétique de la ville. Le réglement stipulait que la participation de chaque photographe était strictement limitée à 3 photographies. Pour contourner cette contrainte, j'ai conçu un triptyque par assemblage des images à la machine à coudre ! Mon premier (premier élément du triptyque) est un [S] : Mon second est un [O] : Mon troisième est encore un [S] :Mon tout est un cri d'alarme :SOS : Fès sur l'échafaud d'âge
Posté par Aycha Baitaite à 11:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
19 janvier 2008

Fès sur l'échafaud d'âge

Faire le portrait photographique de la ville, voilà ce qui semble tenir de la gageure! Car la cité n'est pas une personne qui pose sereinement devant l'objectif. La ville, enjeu spatial où le paraître est perpétuellement en jeu, se présente sous la forme d'une multitude de faces et de profils.Pour le photographe confronté au paysage urbain, plusieurs questions se posent. Comment faire parler la ville à travers le mutisme des images? Quelles représentations donner de la cité de nos jours? Et de celle de nos insomnies? Quels sont les... [Lire la suite]
Posté par Aycha Baitaite à 08:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]